L'arrestation des templiers

L'arrestation du templiers se fût le vendredi 13 octobre 1307;

Dès l'aube, toutes les polices et les gens d'armes de France et de Navarre, ont investi près de trois mille demeures sur l'ensemble du territoire pour arrêter tous les occupants en l'occurence : des Templiers. En fin de journée l'opération est terminée, on ne sait encore pas combien de Templiers ont été arrêtés, elles continueront plus tard dans toute l'Europe jusqu'à la fin de l'année. 

C'est bien ce vendredi 13 qui sera à l'origine d'une croyance populaire de bon ou de mauvais présages qui persiste encore aujourd'hui 700ans plus tard.

Jaloux de leur puissance et de leur richesse et inquiet de leur pouvoir au près du Papa Clément V, le roi Philippe IV dit Philippe le Bel fait arrêter tous les Templiers du royaume pour hérésie. Sur tout le territoire ils sont emprisonnés, intérrogés et torturés. Ceux qui réussisent à s'échaper sont retrouvés et une nouvelle fois arrêtés le jour même. On leur propose le pardon ou la mort, très peu d'entre eux vont abjurés. Peu de temps après ils sont conduient au bûcher et brulés le 12 mai 1310, 54 Templiers mouriront ce jour là à Paris. 

Le 16 novembre suivant, Maubuisson poursuit ses investigations à Nimes, c'est le début de l'Inquisition et des tortures. Toujours est-il en 1310, le concile de Nîmes prononça la condamnation des Templiers du Languedoc. Certains meurent sous la torture d'autres d’autres se parjurent et sont libérés et enfin d'autres enfin sont transférés à Carcassonne ou à Paris et passeront par le bûcher entre 1310 et 1314. Vers la fin de 1312, vingt-deux Templiers, arrêtés en 1307 et incarcérés à Alès, sont absouts.

 

templiers06-3.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site